Blog

À quoi ressemblera le futur de l’adressabilité dans un monde sans cookies ?

Alors que nous approchons de la fin de l’année, c’est le bon moment pour prendre du recul et réfléchir à l’état de la publicité programmatique en France, discuter des progrès réalisés par les propriétaires de médias et les marketeurs pour se préparer à un avenir sans cookies tiers.

Augustin Decré, regional managing director Southern Europe chez Index Exchange, a invité Hortsense Thomine-Desmazures, directrice générale adjoint en charge des activités numériques chez M6 Publicité, et Edouard Brunet, directeur de la stratégie et des produits plateforme chez Publicis Media, pour pour discuter de leurs stratégies pour se préparer au futur de l’adressabilité dans un monde “cookieless”.

Trois point à retenir sur l’adressabilité après cette discussion:

1. Maximiser le contexte pour les audiences authentifiées et non authentifiées

Certains consommateurs auront le sentiment qu’autoriser l’utilisation de leurs données à des fins publicitaires est un échange de valeur juste et équitable pour le contenu qu’ils apprécient et consomment sur leurs marques de médias préférées. Certains consommateurs ne partagent pas cette idée. C’est pourquoi l’avenir de l’adressabilité consiste à maximiser le contexte pour les audiences authentifiées et non authentifiées et à élaborer des stratégies uniques pour chacunes.

Notre objectif c’est d’essayer de se rendre compatible avec l’ensemble des solutions qui seront adoptées par le marché, et notre position c’est de rester agnostique pour faciliter les échanges commerciaux, mais nous savons également que nous ne pourrons pas tout mettre en place, donc nous serons très vigilants sur la manière dont les solutions alternatives gérent la protection des données personnelles, les impacts sur le temps de chargement des pages et SEO.

Hortsense Thomine-Desmazures, directrice générale adjointe en charge des activités digitales
M6 Publicité

2. Se préparer, tester, analyser.

Pour réussir dans le monde de demain, qui sera d’autant plus axé sur la protection des données des consommateurs, il faut être préparé, ce qui implique de lancer des campagnes de test et d’analyser les résultats pour trouver les solutions qui correspondent le mieux à vos obecjtifs commerciaux.

Par exemple, il existe aujourd’hui une opportunité immédiate de test pour améliorer la monétisation dans les environnements restreignant l’utilisation des cookies tiers et des identifiants d’appareils, comme les navigateurs Safari, FireFox ou Edge.

Investir dans l’adressabilité dans ces environnements peut aider à préserver les CPM élevés et à augmenter la monétisation.

3. Être proactif.

Agir de manière proactive dès maintenant permet de construire un meilleur écosystème de publicité numérique pour l’avenir. Les marketeurs seront mieux placés pour atteindre les audiences qu’ils visent, les propriétaires de médias pourront monétiser plus efficacement leurs contenus, et les consommateurs pourront avoir un meilleur contrôle sur leur vie privée.

“Bien évidemment les annonceurs sont au courant, mais certains sont plus friands de tests que d’autres, en fonction de leur maturité digitale. C’est vraiment notre rôle de leur apporter des solutions et les aider à prioriser, afin qu’ils ne soient pas pris de court mi-2024, si la date n’est pas repoussée bien sûr. ”

Edouard Brunet, directeur de la stratégie et des produits plateforme
Publicis Media

Pour en savoir plus sur l’adressabilité et les solutions que vous pouvez mettre en œuvre pour vous préparez au monde sans cookies tiers de demain, téléchargez notre nouveau guide.

Index Editor

Index Editor

This post was published by the Index Exchange editorial team.

Retour au blog